Kiyan Khoshoie

Grand écart

Théâtre du Train Bleu

9 — 25 juillet / 16h15

présentation

  • danse
  • théâtre
  • 1h05

Attention, le spectacle se joue les jours impairs uniquement !

Grand écart ? Parce qu’après dix années passées au sein de grands ballets européens, Kiyan Khoshoie s’est lancé dans une toute autre aventure. Un seul-en-scène, où il brocarde avec brio le microcosme dans lequel il a évolué. Un spectacle sur la danse plus qu’un spectacle de danse. Car Kiyan Khoshoie est aussi à l’aise avec son corps qu’avec les mots. Slalomant habilement entre paroles et mouvements, il se joue des codes du stand-up pour livrer une confession théâtrale et chorégraphique aussi désopilante que virtuose. Le temps d’un long plan séquence où il endosse l’ensemble des rôles, il pointe les petits travers et les grandes dérives d’un métier qu'on choisit pourtant d'exercer par amour. Entre dévotion, rébellion et remise en question, il réaffirme sa passion, mais rappelle avec beaucoup d'à-propos que le·la danseur·euse est un·e travailleur·euse comme les autres.

avec Kiyan Khoshoie

conception Kiyan Khoshoie
mise en scène Charlotte Dumartheray
son Richard van Kruysdijk
lumière David Kretonic
costume Élodie Verdan
régie Alessandra Domingues
administration Mélinda Quadir-Mathieu
diffusion Damien Modolo assisté de Samuel Perthuis

production Cie KardiaK
soutiens Commune du Grand-Saconnex, Commune de Plan-les-Ouates, République et Canton de Genève, Corodis, Fondation Engelberts, Fondation Ernst Göhner, Fondation suisse des artistes interprètes - SIS, Pour-cent culturel Migros


Photo © Julien James Auzan

Artiste(s)

Revue de presse

Le TempsMarie-Pierre Genecand19 septembre 2020

« Son nom n’est pas facile, mais vous avez intérêt à le retenir. Car le solo humoristique que donne ce jeune danseur est simplement brillant. »

»Sein Name ist nicht einfach, aber Sie sollten sich Ihn merken. Denn das humoristische Solo dieses jungen Tänzers ist schlicht brillant.«